Identifiez-vous| Inscription rapide



Hors ligne




spacer.gif (63 bytes)
Fernand ALAMICHEL
31 mai 1897 - 13 juillet 1967
Décédé(e) à l'âge de 70 ans 1 mois 11 Jours
France



A notre cousin

Colonel Fernand ALAMICHEL

1897 - 1967

70 ans

Fernand (Marcel René) ALAMICHEL

Général de Brigade aérienne.

(diplômé de ESG? - Ecole Supérieure de Guerre)

Né le 31 mai 1897 (lundi) - Prissac, Indre

Décédé le 13 juillet 1967 (jeudi) - Paris, Ile de France , à l’âge de 70 ans

Inhumé en juillet 1967 - Sépulture ALAMICHEL - VALAT, cimetière de 34370 MAUREILHAN, Hérault, Languedoc-Roussillon, FRANCE

--------------------------------------------------------

CF WIKIPEDIA

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_Alamichel

Fernand Alamichel
Officier général francais 2 etoiles.svg Fernand Alamichel
Fernand Alamichel à Adana en 1920
Fernand Alamichel à Adana en 1920
Naissance 21 mai 1897
Prissac, France
Décès 13 juillet 1967 (à 70 ans)
Paris, France
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Général de brigade aérienne
Années de service 1916 – 1952
Conflits Première Guerre mondiale
Campagne du Levant
Seconde Guerre mondiale
Commandement Directeur des études à l'école supérieure de guerre aérienne en 1937
Commandant de la base de Rayak (Liban) en 1940
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
Croix de guerre T.O.E : 2 palmes
modifier Consultez la documentation du modèle
Fernand Marcel René Alamichel (1897-1967) est un officier de l’armée française, actif durant la Première et la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire [masquer]
1 Origines familiales
2 Carrière militaire
2.1 État des services[5]
2.2 Heures de vol[6]
2.3 Campagnes[7]
2.4 Emplois tenus en qualité d'officier[8]
3 Citations[9]
3.1 Ordre du corps d'armée no 248 en date du 06/10/1917[10]
3.2 Ordre de l'armée du Levant no 9 du 21/03/1920[11]
3.3 Ordre de l'armée du Levant no 71 du 01/07/1921[12]
4 Distinctions[13]
5 Notes et références
Origines familiales[modifier | modifier le code]
Il est né à Prissac (36168) le 21 mai 18971 Il épouse Marie Blanchet en 1923 à Châteauroux2 (36044), qui lui donnera trois enfants et en 1946 à Paris3 (75016), Joséphine Valat. Il est décédé à Paris4 (75005) le 13 juillet 1967.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]
État des services5[modifier | modifier le code]
Jeune soldat appelé de la classe 1917 de la subdivision de Le Blanc (36018). Incorporé au 90e régiment d'Infanterie à compter du 09/08/1916. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le 09/08/1916.
Suit les cours d'élève aspirant à Saint-Maixent (79270) du 06/11/1916 au 03/04/1917.
Nommé au grade de caporal le 01/03/1917.
Nommé au grade de sergent le 01/04/1917.
Suit les cours du centre d'instruction des mitrailleurs de Poitiers (86194) du 28/04/1917 au 25/05/1917.
Nommé au grade d'aspirant le 01/05/1917.
Promu au grade de sous-lieutenant le 04/05/1918.
Détaché à l'escadrille 471 par ordre de la 2e armée du 20/08/1918, le 18/07/1918.
Affecté à l'escadrille 215 le 20/08/1918.
Affecté à l'escadrille 104 (dissolution de l'escadrille 215) le 10/04/1919.
Obtient le brevet d'observateur en avion le 18/06/1919.
Détaché au 3e groupe d'aviation à Bordeaux (33063) pour être dirigé sur l'aéronautique de l'armée du Levant le 28/11/1919.
Embarqué à Marseille (13055) le 30/12/1919. Arrivé au Levant le 10/01/1920.
Affecté à l'escadrille 56 en qualité d'observateur (Levant) le 10/01/1920.
Obtient le brevet de pilote militaire d'avion (no 19348) le 20/11/1921.
Promu au grade de lieutenant pour prendre rang du 04/05/1920.
Placé en réserve du personnel et affecté provisoirement au service photographique le 06/12/1921.
Rapatrié en fin de séjour. Quitte Beyrouth (Liban) le 13/04/1922 sur le vapeur Madonna. Obtient 156 jours de permission.
Affecté au 33e régiment d'aviation (armée du Rhin) à compter du jour du débarquement le 21/04/1922. Rejoint son corps le 20/09/1922.
Détaché à l'école supérieure de guerre et affecté pour ordre au 34e régiment d'aviation le 01/11/1926.
Placé hors cadres (état-major) et maintenu détaché à l'école supérieure de guerre le 20/10/1927.
Promu au grade de capitaine pour prendre rang du 25/12/1927.
Affecté à l’état-major de l'armée française du Rhin le 21/09/1928.
Classé à l'état-major particulier et affecté à l'inspection du matériel et des installations (pour ordre). Détaché à la direction générale des forces aériennes le 15/04/1930.
Affecté aux services militaires du cabinet du ministre de l'air (chargé de mission) le 06/02/1933.
Affecté à la 22e escadre d'aviation lourde de défense (service) le 14/02/1934. Arrivé à la 22e escadre et prend le commandement du 3e groupe le 05/04/1934.
Nommé au grade de commandant le 25/03/1934 par décret du 23/03/1934.
Affecté à l'état-major particulier du ministre (service) à compter du 05/10/1935.
Affecté au centre d'études de l'armée de l'air par décision du 12/06/1936.
Désigné comme directeur des études (faisant fonction) à l'école supérieure de guerre aérienne le 01/08/1937.
Nommé au grade de lieutenant-colonel pour prendre rang du 15/09/1937.
Désigné comme commandant en second de l'école supérieure de guerre aérienne le 15/10/1938.
Passe à l'état-major de la première armée aérienne en qualité de sous-chef d'état-major le 28/08/1939.
Promu au grade de colonel pour prendre rang du 02/09/1939.
Rejoint la zone des armées le 03/09/1939.
Affecté comme commandant de l'air au Levant le 06/03/1940.
Rejoint sa nouvelle affectation. Quitte Le Bourget par avion le 18/03/1940. Arrive à Beyrouth le 20/03/1940 (Commandant de l'air au Levant).
Prend le commandement du F.A.C.E. (Beyrouth) le 01/05/1940.
Prend le commandement du groupe aérien sud-Syrie (Damas) le 01/08/1940.
Prend le commandement de la base dépôt de Rayak le 01/09/1940.
Placé d'office en congé d'armistice (loi du 25/08/1940). Quitte Beyrouth le 31/10/1940. Administré par la base de Salon-de-Provence.
Placé sur sa demande en congé définitif du personnel navigant pour une durée de cinq ans à compter du 05/03/1941.
Administré par le centre administratif de la 1ère région aérienne le 01/04/1941.
Muté au centre administratif de Limoges le 01/06/1943.
Passé par voie de réorganisation au centre de rassemblement et d'administration des personnels n° 208 à Bordeaux le 01/01/1945.
Les décisions de mise en congé d'armistice et en congé de personnel navigant sont annulées par décision ministérielle du 14/10/1943.
Maintenu dans le corps des officiers du personnel navigant pour une période de six mois du 21/05 au 20/11/1945.
Promu au grade de général de brigade par décret du 13/10/1945 pour prendre rang du 25/03/1945 au titre de la 1ère section, corps des officiers de l'air, cadre navigant.
Placé sur sa demande dans la position de congé définitif du personnel navigant pour une durée de cinq ans à compter du 15/10/1946 (décret du 01/10/1946.
Le décret du 01/10/1946 précité est annulé. Est placé successivement dans les positions ci-après : En disponibilité du 21/05/1947, en congé définitif du PN à compter du 21/11/1947.
Est admis dans la 2ème section du cadre de l'état-major général de l'armée de l'air (cadre de réserve) à compter du 21/11/1952, date d'expiration de son congé définitif du personnel navigant.
Heures de vol6[modifier | modifier le code]
2195 heures de vol.

Campagnes7[modifier | modifier le code]
Contre l'Allemagne du 09/08/1916 au 11/11/1918
Aux armées du 12/11/1918 au 23/10/1919
Levant en guerre du 30/12/1919 au 21/04/1922
Pays rhénans du 20/09/1922 au 01/11/1926
Pays rhénans du 21/09/1928 au 14/04/1930
Tunisie, Algérie, Maroc (voyage d'études du centre des hautes études aéronautiques) du 02/07/1938 au 13/07/1938
Contre l'Allemagne - voie aérienne du 01/09/1939 au 17/03/1940
du 18/03/1940 au 20/03/1940
Levant du 21/03/1940 au 26/06/1940
Levant (intérieur) du 26/06/1940 au 31/10/1940
En mer du 01/11/1940 au 07/11/1940
Emplois tenus en qualité d'officier8[modifier | modifier le code]
Grade Désignation de l'emploi Corps ou service Dates
Aspirant Chef de section aux armées - 90° R.I du 02/05/1917 au 03/05/1918
S/lieutenant TT idem idem du 04/05/1918 au 27/06/1918
S/lieutenant TD idem idem du 28/06/1918 au 17/07/1918
idem Observateur Escadrille 215 et 104 du 18/07/1918 au 23/10/1919
idem idem Escadrille 104 du 24/10/1919 au 27/11/1919
idem idem Escadrille 56 du 28/11/1919 au 03/05/1920
Lieutenant idem idem du 04/05/1920 au 19/11/1921
idem Pilote observateur idem du 20/11/1921 au 05/12/1921
idem idem Service photographique du 06/12/1921 au 19/09/1922
idem idem 33° Régiment d'aviation du 20/09/1922 au 21/11/1924
idem Pilote observateur adjoint au cdt du 3° groupe idem du 22/11/1924 au 31/12/1925
idem Pilote observateur 6° escadrille idem du 01/01/1926 au 31/10/1926
idem Pilote Ecole supérieure de guerre du 03/11/1926 au 24/12/1927
Capitaine idem idem du 25/12/1927 au 02/11/1928
idem État-major Armée du Rhin du 03/11/1928 au 14/04/1930
idem État-major particulier Direction générale des forces aériennes du 15/04/1930 au 05/02/1933
idem idem Services militaires du cabinet du ministre de l'air du 06/02/1933 au 24/03/1934
Commandant idem idem du 25/03/1934 au 04/04/1934
idem Professeur E.S.C.A. du 04/08/1936 au 31/07/1937
idem Directeur des études idem du 01/08/1937 au 14/09/1938
Lt-colonel idem idem du 15/09/1938 au 14/10/1938
idem Cdt en second idem du 15/10/1938 au 27/08/1939
idem Sous-chef d'état-major 1° armée aérienne du 28/08/1939 au 01/09/1939
Colonel idem idem du 02/09/1939 au 06/03/1940
idem Cdt de l'air Air au Levant du 20/03/1940 au 30/04/1940
idem Cdt F.A.C.E. F.A.C.E. Beyrouth du 01/05/1940 au 31/07/1940
idem Cdt groupement aérien Groupement aérien Sud-Levant du 01/08/1940 au 31/08/1940
idem Cdt de base Base dépôt Rayak du 01/09/1940 au 31/10/1940
idem En mer et congé idem du 31/10/1940 au 06/12/1940
idem Congé d'armistice Base de Salon du 07/12/1940 au 06/03/1941
idem Congé du PN CA 1° région aérienne du 07/03/1941 au 13/10/1943
idem Congé P.N. annulé Congé P.N. annulé du 14/10/1943 au 24/03/1945
Général de B.A. (1° section) Disponibilité Disponibilité du 21/05/1947 au 20/11/1947
idem Congé du P.N. Congé du P.N. du 21/11/1947 au 20/11/1952
Général de B.A. Fin de congé PN Fin de congé PN Le 21/11/1952
Citations9[modifier | modifier le code]
Ordre du corps d'armée no 248 en date du 06/10/191710[modifier | modifier le code]
Jeune aspirant qui dès son arrivée au front a montré les plus belles qualités militaires. Dans la nuit du 01/10/1917, est parti avec un groupe de volontaires faire une incursion dans les défenses ennemies. S'est trouvé en présence d'une embuscade qui dès les premiers coups de feu a blessé grièvement un de ses hommes. A réussi par son sang-froid, sa décision rapide et son autorité à ramener dans le plus grand ordre, sous le feu de l'ennemi, sa patrouille emportant le blessé sans laisser aucun renseignement à l'ennemi.

Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec étoile de vermeil.

Ordre de l'armée du Levant no 9 du 21/03/192011[modifier | modifier le code]
Observateur plein d'entrain, a accompli quatre missions sur Marash (Turquie), Kilis (Turquie) et Aïn Tab (Turquie) le 06/02/1920 ayant son premier avion percé par les balles ennemies. Est reparti sur un autre appareil faisant dans la même journée deux reconnaissances et couvrant ainsi 700 kilomètres par un froid intense. A fourni de précieux renseignements au commandement.

Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre des T.O.E. avec palme.

Ordre de l'armée du Levant no 71 du 01/07/192112[modifier | modifier le code]
Officier observateur et mitrailleur de premier ordre, spécialiste des liaisons d'infanterie. S'est particulièrement distingué depuis son arrivée à l'escadrille par le courage et l'entrain avec lesquels il a accompli toutes les missions qui lui ont été confiées.

Au cours de la colonne de Bozanti, est descendu plusieurs fois à 100 mètres des tirailleurs ennemis qu'il a bombardés et mitraillés avec une efficacité reconnue par nos éléments avancés. A survolé toutes les colonnes faites en Cilicie. Très belle conduite au cours des opérations de juillet et 6 août 1920.

Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre des T.O.E. avec palme.

Distinctions13[modifier | modifier le code]
Chevalier de la légion d'honneur le 04/05/1921 ; J.O. du 17/06/1921.

Officier de la légion d'honneur le 25/12/1933 ; décret du 23/12/1933 ; J.O. du 25, 26 et 27/12/1933.

Croix de guerre 1914-1918 : 1 étoile de vermeil.

Croix de guerre T.O.E. : 2 palmes.

Ordre du Nicham Iftikar.

Ordre du Dragon d'Annam.

Ordre du Ouissam Alaouite.

Ordre de Léopold.

Notes et références[modifier | modifier le code]
↑ État civil de Prissac
↑ État civil de Châteauroux
↑ État civil de Paris
↑ État civil de Paris 5e
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696 - Fiche d'information relative à la situation faite au général Alamichel et datée du 25 septembre 1952.
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696 - Rapport confidentiel du 31/05/1950
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696 - Minutes du procès
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696
↑ « Fernand ALAMICHEL » [archive], sur charley-kieffer.com,‎ 2006 (consulté le 15 septembre 2015)
↑ « Fernand ALAMICHEL » [archive], sur charley-kieffer.com,‎ 2006 (consulté le 15 septembre 2015)
↑ « Fernand ALAMICHEL » [archive], sur charley-kieffer.com,‎ 2006 (consulté le 15 septembre 2015)
↑ Service historique de la Défense, château de Vincennes : SHD/DAA 1 P 32696



 
Mentions legales | Nos partenaires | CGU | Page Facebook  
www.lecimetiere.net ©2003-2017